Au sommaire du n°17
  • DUKE  ROBILLARD
    Interview  exclusive
  • STEVIE RAY VAUGHAN
    La Saga
  • BLUES & POLITIQUE
    CONTESTATION

 


Pitchoun' Blues
"Balade au pays du Blues"
Avec Patrick Verbeke

Le 11 mars dernier à Enghien, près de 80 enfants de 7 à 11 ans ont été transportés par Monsieur Blues dans un voyage mythique à travers la région du  Delta, afin de rencontrer le Blues, et découvrir que les musiques rythmées d'aujourd'hui descendent toutes des chants de travail des esclaves noirs américains, de leur musique marquée par la souffrance, la mélancolie, mais parfois aussi empreinte de joie.Une Balade au Pays du Blues, qui commence par l'évocation de la traite des noirs, de leur transport depuis l'Afrique  pour les plantations du Sud des Etats Unis, dans des conditions difficilement imaginables, et qui se poursuit avec les aventures de Willie, le petit garçon, et de Louise, sa nourrice, qui adoucissait sa dure vie d'enfant noir orphelin.De la plantation de coton où il est né, à Chicago où il devient un bluesman renommé, après avoir appris la guitare avec "Ventre de Plomb" et où il retrouve enfin sa chère Nounou, les aventures de Willie permettent d'évoquer la musique Blues, mais aussi des sujets très graves comme l'esclavage et le racisme.

Très pédagogue, et transcendé sans doute par la présence toute proche de son fils Yanis, né  la veille à quelques pas de la salle du spectacle, Patrick Verbeke, a entretenu un dialogue magique avec les enfants tout au long du spectacle. Grâce à ce dialogue, la séance devient un réel cours d'histoire:Un cours d'histoire sans livre, mais avec guitare, dobro, harmonica, projection de diapositives.

Les petits aimeraient sans doute avoir Patrick Verbeke comme professeur pour toutes les matières, car après 2 heures d'explications en musique, le spectacle était tout autant dans la salle que du côté de Monsieur Blues. Celui ci, vêtu d'un magnifique gilet à paillettes,  n'a d'ailleurs pas manqué de faire quelques facéties aux enfants en jouant avec les reflets des éclairages sur son dobro. Un spectacle fabuleux réservé, au grand dam des parents, aux enfants et aux quelques adultes qui assuraient l'encadrement avec l'équipe de Blues Magazine, venue en renfort. Heureusement, le lendemain à Eragny, à l'occasion d'un autre concert, ouvert cette fois ci à tous,Patrick Verbeke, toujours sur son petit nuage de nouveau papa, fêtait la musique Cajun avec son ami Benoït Blue Boy, en compagnie d'invités comme Basile Leroux, guitariste d'Eddy Mitchell, et Karim Albert Kook, et de ses complices habituels Claude Langlois et Pascal Mikélian.

 

 Bernard Monnot