Au sommaire du n°19

  • ROBERT LOCKWOOD Le dernier des pionniers du Blues
  • MIKE BLOOMFIELD "Born In Chicago" La Saga
  • CLAYTON JOSEPH CHENIER
    Interview
  • Le Dossier : l'arrivée du Blues en France

     

couv19.jpg (19424 octets)

 


Edito

Chers lecteurs, nous vous présentons tous nos vœux de bonheur et de prospérité, pour cette première année du vingt et unième siècle. C'est avec beaucoup de tristesse que nous vous faisons part de la disparition de l'une de nos collaboratrices, Catherine Bachelet allias "Lulu Campers", décédée à l'âge de 41 ans d'une crise cardiaque, dans la nuit du 13 au 14 Octobre 2000. Beaucoup d'entre vous ont pu apprécier ses talents d'écrivain dans "La Tribune Des Blues Singers", dont nous publions le dernier article dans ce numéro. elle nous manquera beaucoup et il nous restera heureusement pour nous consoler, ses disques et ses articles. Toute la rédaction se joint à moi pour présenter ses condoléances à sa famille et à ses musiciens..

Ainsi le Blues, né à la fin du dix neuvième siècle, rentre t'il de plein pied dans le vingt et unième. Qui aurait pu le croire, lorsque à l'aube des années soixante dix, la communauté noire américaine s'est détournée en totalité de "la musique du Diable", et que le British Blues Boom ainsi que le mouvement "Revival" qui a suivit, sombre dans la fadeur pop du Gliter Rock ou du Rock Progressif, que quelques-uns veulent imposer au public. Personne !. Personne à l'époque n'aurait donné cher de lui. toutefois, grâce à Bruce Iglauer, à BB King, à Eric Clapton, à Stevie Ray Vaughan et d'autres qui m'excuseront, je l'espère, de ne pas les citer tous, le Blues va résister contre vents et marées et, renaître de ses cendres, pour venir nous faire écouter sa rude complainte, à l'ère, à l'ère d'internet et de la mondialisation. Bel exploit § Mieux, si la jeunesse afro-américaine ne revient au Blues que sur la pointe des pieds, elle y revient néanmoins. Quant à lui, il a envahit une bonne partie de la planète où, des musiciens blancs, jaunes, verts...reprennent le flambeau, après avoir intégré le Blues à leurs propres cultures. Et ce, de façon fort crédible pour bon nombre d'entre eux.

Pour bien commencer le siècle, nous allons vous conter l'histoire de l'un de ces bluesman des 60's, resté relativement dans l'ombre, mais qui pourtant, fit beaucoup pour la musique. Jr veux parler de Michaël Bloomfield, l'homme à qui Joe Louis Walker voue un véritable culte.

Notre Monique à nous, revient en pleine forme et se penche sur l'arrivée du Blues en France. Sujet qui ne manquera pas de vous passionner, j'en suis sûr. Et puis, nous nous arrêterons aussi sur l'un des derniers géants du Blues, Robert Lockwood Jr, que nous avons eu la chance de rencontrer et d'interviewer l'été dernier à Cognac. Un homme d'une grande gentillesse et d'une grande simplicité, qui une fois sur scène, nous a offert quelques instants de pur bonheur et de pur Blues. Avoir 85 ans et être comme lui, je souscris !!!. Il me faut la recette.....

Encore une bonne année, merci de nous être fidèle et, à bientôt.  

Patrick Guillemin