Absolute Funk Volume 3



Body & Soul

Déjà le troisième volume d'Absolute Funk, et bien entendu, la qualité est encore au rendez vous, tant au niveau sonore qu'artistique. On pourrait presque faire un copier/coller de la chronique du volume 2, parue dans Blues Magazine N° 41. Cela démarre fort avec City Council LTD, When You Get Through With It Put It Back, une rythmique dansante associée à un bouquet de cuivres rutilants. Même supplice avec encore City Council LTD, You Got It All, Ain't No More et le groupe Con Funk Shun, Clique, qui prend le relais, dont la ressemblance avec le JB'S pourrait porter à confusion. Quelques titres tirent fortement vers les Rythm and Blues, à la frontière avec le Funk, notamment Mary Davis et son Danger !, Pam Kellum, What You See You Can't Get, et Carl Holmes and The Commanders, Crossin' Over, dont le style est proche d'un Otis Redding… funky. Le I Don't Know What You Got But I Know What You Need de Wee Willie and The Winners est basé sur des arrangements légers, tout en conservant l'efficacité du Funk. Le rythme s'alourdit avec Apollis, What It Is, et James Big Sambo Young and The House, Barkin' Up The Wrong Tree, mais tout cela reste irrésistible. Comme pour les deux premiers volumes, si vous aimez les cuivres, les wah wah et les grosses basses, alors n'hésitez pas à vous replonger dans les années 70 et le Funk.

Stéphane Biset