Absolute Funk
Volume 4

Body & Soul

Quatrième volume d'Absolute Funk, et encore une vingtaine de titres à découvrir. Le filon des artistes Funk des années 68 à 75 semble inépuisable. Les hostilités commencent avec Foot Stumping des Organics, dont la guitare semble sortie tout droit d'un bon vieux club de Blues, seule la batterie nous rappelle au Funk. Hank Johnson est une valeur sure de cette compilation, son assurance et la qualité des membres du groupe y sont également pour quelque chose. Le groupe vocal The Marvells est certe funky, mais la marque du Rythm and Blues de cette époque est bien présente, ce qui ne vous empêchera pas de déguster les parties 1 et 2 de Forget About That Mess. A la première écoute de Come On Let's Do The Breakdown, le groupe qui nous vient est... The Jackson 5. Hé non, il s'agit de Family Plann, dont la comparaison est inévitable, mais leur musique n'en est pas moins dynamique et intéressante. Les suivants, Richards Marks et Marvin Holmes & the Uptights, sont quand à eux, moins convaincants dans leur style. Par contre, le Right On de Barbara & Gwen semble peu efficace à la première écoute. Ne vous y fiez pas, la rythmique est irréprochable et solide tout comme le chant. Sur Mister Boogie, les cuivres de Brother Soul sont chauds, le jeu de cymbales très funky et léger pour accompagner une voix nonchalante. Le Solid Funk de Flame and the Sons of Darkness porte bien son titre, c'est un Raw Funk pur et dur, avec une guitare sauvage et une profusion de wah wah. The Tenderonies, autre groupe vocal féminin qui interprète Explain It évolue également dans un Rythm and Blues façon Funk. Vous l'aurez donc compris, c'est encore une très bonne cuvée que ce volume 4, qui enchantera cette fois encore, les amateurs du genre.

Stéphane Biset