Rocky Blues

Volume two

(West coast rots + Blues)



Bluetongue Records (Australia)

Plus je me plonge dans le Blues australien, et plus je découvre de bons et grands artistes. Je vous avais présenté dans le numéro 38 de Blues Magazine, un grand bassiste du nom de Henry Correy. Cette fois-ci, vous découvrirez ce que l'on pourrait nommer, une compil 18 musiciens et groupes de grande qualité et tous, sous le label Bluetongue Records. Vous y entendrez du Blues musclé, charpenté, électrifié, avec guitares acérées, comme celui joué par The Lost Dogs ou Mark Vine, avec son chaloupé Be Good To Me, mais c'est du côté des auteurs compositeurs acoustiques que le label nous réserve les plus grosses surprises, avec dès le troisième titre un voluptueux Hitchhiker signé The Fyshwicks, suivi par un emballant Come Morning et un non moins superbe Truly, signé Marcia Flude, qui vous envoûte de sa voix légère et fraîche, façon deuxième effet kiss-cool, sachant laisser la place pour deux superbes soli de trompette et de basse. Stairway of Gold, signé Jeff Hayman, est lui aussi un grand moment, bourré d'émotion, tandis que Ligitation Blues et cette voix nasillarde à la Neil Young, vous prendra aux tripes, vous fera dresser les poils : un grand moment, un très grand moment, exceptionnel. Un titre qui vaut à lui seul l'achat de cet album. Les neuf autres titres ne seront que bonus, mais super-bonus, comme ce superbe Edge In Time signé Peter Woodhouse, enregistré avec un max de réverb et qui vous fait planer, avant un dernier, le dernier de ces 18 titres, Sun Do Shine : oui, indiscutablement le soleil brille sur la planète Blues, et il brillera encore et encore grâce à tous ces artistes proposés par Bluetongue Records. Et un grand bonjour à mon ami Henry Correy. Dieu qu'il est bon, celui-là, aussi !

Frankie Bluesy Pfeiffer