Eric Bibb



Diamond Day

Dixiefrog

www.ericbibb.com

Le troubadour des temps modernes nous a concocté un véritable chef d'œuvre. Je veux parler bien sûr, d'Eric Bibb qui bien que très prolifique en album, sait renouveler ses compositions, au point qu'à chaque nouveau CD, on découvre un talent supplémentaire. Ce CD est produit par Glenn Scott, il fait penser à un retour aux sources du Blues et de la Folk Music. Il sait faire revivre l'âme même de cette musique que l'on adore tant. Cet album comporte 13 titres, tous plus beaux les uns que les autres, et une seule reprise Buckets Of Rain de Bob Dylan. Je ne vous en dirais pas plus, si, il est approuvé par la Fnac, ce qui est un gage de qualité. Moi je ne me retiens, pas j'achète, et vous ?

André Perronnet


Leon Bibb and Eric Bibb



Praising Peace - A tribute to Paul Robeson

Dixiefrog

www.ericbibb.com

Eric Bibb avec son papa, pourquoi pas ! Je mets le CD et là, scotché. Déjà, je fais un bon de 45 ans en arrière, et oui je ne suis plus un jeune homme… Old Man River, en intro, qui avait justement, à l'époque, été popularisé en France par John William. Là, je comprends tout de suite que nous allons monter dans la machine à remonter le temps. Les Bibb, père et fils, rendent un hommage vibrant à tout d'abord, un magnifique chanteur de négro spiritual, une basse hors du commun et aussi (surtout), à un homme de cœur et de fraternité, Paul Robeson dédia sa vie à la défense des noirs et de leurs droits civiques, très engagé politiquement (il dût s'expatrier au Canada en attendant que le délire psychopathique du Maccarthisme cesse). Il trouva le chant et la musique comme moyen d'expression, ce qui lui permet d'être toujours d'actualité aujourd'hui. Ce CD est un hommage, une fresque historique que l'on ne peut ignorer, ancêtre du Blues moderne, expression pathétique de tout un peuple, la voix de baryton traduit sans perdre aucune émotion tout ce que P. Robeson a voulu crier à la face du Monde. Vous voulez voyager gratis, vous écoutez cet album, un soir de grande chaleur, en fermant les yeux, et vous êtes sur les rives du Mississippi dans la seconde qui suit, bon voyage !

Alan Blues'Angel


Eric Bibb

A Ship Called Love

Dixiefrog

www.ericbibb.com

Sorti le 30 Avril 2005, le nouvel album d'Eric Bibb est, et ce n'est pas une surprise, toujours empreint des sonorités du delta, somptueux, superbe, envoûtant. Quatorze titres pour cet album, tous d'Eric contresignés par quelques un de ses musiciens, avec des intonations nonchalantes et quelques influences jazzy. Cet album est dédié à Curtis Mayfield, un maître troubadour, dont les titres seront chantés très longtemps. Je ne suis pas sûr qu'un titre se différencie de l'autre tant les chansons reflètent toutes les racines de ce blues qui nous fait vibrer. Allez, je vais quand même développer un peu. Sachez que sur cet album, Jim Pugh tient les claviers, ce qui est un gage de qualité, qu'il a comme invité The Dixie Hummingbirds et Ruthie Foster. Le titre donnant le nom à l'album est excellent, on retient une petite accélération sur The Way You Are, Stickin' to You est d'une finesse rare, mais aussi que sur l'intro de Turning World, sa fille chante et en plus, c'est très reggae. En clair, l'album s'écoute avec un certain plaisir. Eric Bibb est un personnage attachant qui nous fait toujours rêver.

André Perronnet


Eric Bibb




Friends

Dixiefrog

www.ericbibb.com

Eric BIBB et ses amis, tel est la construction de ce nouveau CD. Taj Mahal, Odetta, Charlie Musselwhite, Guy Davis, Mamadou Diabate, et quelques autres, que du beau monde. La diversité des artistes, permet de parcourir un Blues mondial, du pur Delta, mais aussi de la musique celtique, ou de la Kora africaine. Quinze titres composent cet album, quelques titres sont écrits par Eric, d'autres composés par ses amis, le tout complété par des morceaux de musiques traditionnelles, arrangés par Eric. Tout cet ensemble sonne très racine, et exclusivement acoustique, ce qui redonne tout son aura au Blues d'origine. Ecoutez Needed Time, un petit bijou, ou encore la voix magnifique de Odetta sur T' Aint Such A Much. Pas un morceau ne dénote dans cette production, et Eric que nous avons rencontré, se doit de poursuivre dans cette voie du Blues rural, car nous pensons qu'il détient la vérité pour le futur.

André Perronnet


Eric Bibb

Natural Light

Dixiefrog

www.ericbibb.com

Ce nouvel album d'Eric, est baigné, comme les précédents, d'une sonorité Delta avec un grand A. Toujours influencé par Taj Mahal, cet opus est très éloigné de la production actuelle. Treize titres le compose, avec un panachage de composition et de reprise tel que : Every Time It Rains de Randy Newman , Circle de John Randall ou Home Lovin' Man de Roger Hubbard.
Eric fait partie des jeunes qui renouvelle le Blues acoustique, en lui apportant une fraîcheur et une certaine aura dans ce monde de rock blues texan ou new yorkais. La voix toujours douce et grave, nous transportent au fin fond du Mississippi. Le sens et le parfum de ces notes ne meurent jamais et nous donnent à réfléchir sur la vie en générale. Soyons rêveur en ces temps bouleversés, et écoutons ce disque en boucle pour nous transporter dans une rêverie intemporelle.

André Perronnet