Big Dez


Sail On Blues

Maison du disque


Des français qui partent aux Etats-Unis pour jouer la musique qu'ils aiment, au contact de ceux qui, traditionnellement et habituellement la jouent, ce n'est déjà pas commun ! (Ils ne sont, ceci-dit, pas les seuls. Qu'en plus, ils se rendent à Austin pour enregistrer leur premier album, voilà qui sort, davantage de l'ordinaire. (En guise de scoop, le deuxième CD est, d'ors et déjà prévu pour septembre 2004, vraiment inhabituel, n'est -ce-pas ?) Que leur première oeuvre soit, en plus, composée presque exclusivement de créations originales, convenons, enfin, que cela n'est pas banal du tout. Ceci est, pourtant, un résumé du parcours musical de la formation dont nous écoutons, actuellement le CD pour la nième fois, pour ne pas dire en boucle…
Aussi bien les enchaînements que la durée des morceaux ne sont pas sans rappeler les années soixante dix : morceaux courts et fondus enchaînés nous font découvrir le disque à perdre haleine. Un septième morceau, instrumental, ainsi qu'un neuvième nous font également l'effet du flash back, précédemment évoqué et nous ne nous en plaindrons certainement pas. Le final, plage numéro onze, lui aussi, est un morceau où prédominent les instruments. Un certain Bala Pradal maîtrise parfaitement les claviers, électriques ou non sur les trois plages indiquées.
Une formation composée de Phil Big Dez Fernandez au chant et à la guitare, Marc Schaeller à l 'harmonica, Bala Pradal aux claviers, Lamine Guerfi à la basse et de Vincent Daune à la battarie. Des musiciens français qui ont su s'entourer d'invités prestigieux, Uncle John Turner ou Tom Robinson, entre autre, rencontrés le long de leur parcours-quête d'authenticité américain, nous présentent une première oeuvre où chaque musicien donne libre cours à son talent, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Du Texas Blues labellisé français, cela fait vraiment plaisir!

Dominique Boulay