Jimmy Bowskill



Old Soul

Autoproduit

Voilà un jeune garçon de 13 ans, rencontré lors du Bay-Car Blues festival l'an dernier et qui nous avait bien surpris. Il avait, en effet, fait sensation par une excellente prestation. Il faisait figure de petit génie, car il se permettait de jouer tous les standards du blues. Il était entouré de son band dont Alec Fraser son producteur, et l'harmoniciste Jerome Godboo. Ce gamin est bien drivé par sa maman : il vit dans le blues. Pour le faire connaître, elle nous a remis le CD qu'il a enregistré au Liquid de Toronto, avec un grand nombre de musiciens. Ce CD n'est pas vraiment représentatif de ce qu'il nous a montré, car on y trouve un peu tous les styles et la voix y est nasillarde. Seuls se détachent quelques titres : Schoolhouse, Who's Knockin', un instrumental, Deep Blue, Hotspell… de sa composition, Livin' With the Blues de Brownie McGhee, Blues don't like nobody d'Otis Spann, Kindhearted Woman Blues, Ramblin' on my Mind, et Stones in my Passway en final en solo de Robert Johnson. Ce n'est pas mal mais, à l'audition de ce CD, on a un peu de mal à accorder spontanément du crédit à ce gamin. Ce CD me semble un peu trop surfait. Attendons de voir ce que Jimmy Bowskill donnera quand il aura mûri : il a de l'avenir quant à son jeu guitaristique,… reste la voix…

Jean-Marcel Laroy