C. J Chenier



The Desperate Kingdom of Love

World Village

Juste avant l'enregistrement de cet album, une grande partie de la Louisiane et Port Arthur, dont est originaire CJ Chenier fut dévastée par deux ouragans. C'est pourquoi, l'album est plus sombre que d'habitude. CJ Chenier est né dans un foyer qui cultivait la tradition musicale du zydeco, musique créole matinée d'Afrique, dont le soutien majeur est un accordéon entraînant. Sur cet album, CJ a repris quelques chansons de son père, et ajouté des titres de Hank Williams et de PJ Harvey. Sa Composition Learning To Live, emmenée par le son d'un orgue Fender, fait penser aux influences Motown, et Bogalousa Boogie est un hommage à Clarence Gatemouth Brown. L'album se termine sur Comfort You de Van Morrison, un poème plein d'entrain. Un très bon disque de zydeco, une musique typiquement Louisianaise que j'adore. Faites comme moi, ne boudez pas votre plaisir, vous adorerez.

André Perronnet