Sean Costello

Tone cool Records/Artemis records

Né à Philadelphie, il y reste jusqu'à l'âge de neuf ans, puis il suit sa famille qui s'installe à Atlanta. On lui offre une guitare et il apprend sur le tas (comme on dit chez nous). Comme beaucoup de mômes il commence par jouer du hard, mais très rapidement il prend comme modèle deux maîtres, Stevie Ray Vaughan et Howlin' Wolf. Côté pratique, il sera pris en main par un bluesman du crû, Felix Reyes. Il remporte en 1994, le Beale Street Blues Society's Talent Award. Remarqué par Susan Tedeschi, il part en tournée avec elle, ce qui lui permettra de figurer sur certains de ses enregistrements. La symbiose du groupe va l'aider à renforcer sa personnalité musicale. Ce qui m'a le plus surpris dans cet album, c'est la variété de styles que peut interpréter Sean, mais il n'est pas question de copier/coller, il passe avec une aisance magistrale, d'un parfum d'Otis Redding Dont' pass me by à un parfum de diva du blues des années soixante All I can do, et tout ça, en gardant sa personnalité. Jeux de guitare ou d'harmonica, toujours un immense plaisir, pas de chorus interminable, façon mégalo. Même si on connaît, on est toujours sous le choc de la modularité de sa voix. Rien que du bon. Le site : http://www.seancostello.com

Alan Blues'Angel