James Cotton

Baby, don't you tear my clothes

Telarc

Inutile de vous présenter James Cotton, de toute façon même sans regarder la pochette vous auriez reconnu le son du Monsieur dès les premières notes. Un album roots avec un certain nombre d'invités comme Marcia Ball, Rory Block, C.J. Chenier, Jim Lauderdale, Odetta, Bobby Rush ou Doc & Merle Watson entre autres. Trois compositions instrumentales sur treize morceaux, Coach's better days, Blues for Jacklyn, Friends très réussis. Le son est toujours le même, mais le souffle a perdu de son intensité, le jeu beaucoup moins rapide et moins précis. Ne soyons tout de même pas trop dur car Mr Cotton approche des quatre vingt ans. Le titre éponyme avec Bobby Rush au chant se déroule sur un léger swing agréable et entraînant, sur When you got a good friend Marcia Ball apporte quelque notes boogie. Mais concernant les voix féminines il vaut mieux privilégier le terrien et poignant Mississippi Blues avec Rory Block s'accompagnant d'une guitare roots, et Key to the highway avec Odetta. Sur Rainin' in my heart l'accordéon de poche de James Cotton se marie bien avec les notes zydéco de CJ Chenier, quand à Bring it on home to me Jim Lauderdale impose un chant purement country sur ce beau Blues lent. Ce disque réunion est fort agréable, mais il est certain qu'il ne remplacera pas les anciens albums de Mr Superharp.

Stéphane Biset