Debbie Davis


Key To Love -Shanachie

A Celebration To John Mayall


Le ton est donné dès le titre du nouvel opus de la Dame du Texas. Neuf reprises de John Mayall, deux morceaux de Debbie, elle-même, et de son batteur : Takin'It All To Vegas et I Just Came To Play et un de Peter Chatman Steppin' Out où les riffs de la texane éclatent dès la première seconde. Un album qui apparaît comme le complément nécessaire au double CD qui vient de sortir à l'occasion du soixante-dixième anniversaire de celui que l'on se complait à surnommer le grand-père du rock blues britannique et dont Christian nous avait, si bien, donné envie de l'écouter rapidement. Vibrant hommage de la jeune femme qui n'a pas hésité à faire appel à d'anciens compagnons de route du vieux bluesman toujours vert : Mick Taylor à la guitare et au bottleneck dans Hard Road et Peter Green, guitariste soliste dans Nature's Disappearing ainsi qu'à des musiciens non moins célèbres comme James Cotton à l'harmonica dans Chicago Line et surtout Room To Move.
Signalons, pour finir, que le co-producteur du quatrième CD de la jeune femme, Paul Opalach, est également guitariste et qu'il sait fort bien jouer de la slide.

Dominique Boulay