Ronnie Earl
et
Duke Robillard

The Duke meet the Earl

Dixiefrog - GFGCD 8589

Exceptionnel ! Fabuleux. J'ai beau être un inconditionnel du Duke, mais là, les mots me manquent. L'association de ces deux géants de la guitare blues est une première. A eux deux, ils ont gagnés six fois le W.C Handy Award de Guitare de Blues de l'année. Ils viennent juste d'être nominés pour deux W.C Handy Award chacun. Sur cet album, ils sont secondés par Jimmy McGriff à l'orgue Hammond B3, et Mighty Sam McClain chante sur le cinquième titre A Soul That's Been Abused, un slow de plus de treize minutes : on reste sous le charme. L'album comporte aussi des perles originales comme Two Bones and a Pick de T Bone Walker, Lookin' for trouble de Eddie Taylor, My Tears de Walter Price, I need you so bad de BB King. Au total, plus de soixante douze minutes de pur bonheur. On ne se lasse pas de l'écouter en boucle, le feeling des deux guitares est exceptionnel. Pas d'hésitation, courrez chez votre disquaire préféré avant que ce chef d'œuvre de huit titres, ne soit épuisé.

Claude Jandin


Ronnie Earl and friends

Telarc

Co-produit par Joe Harley et Ronnie Earl, ce CD paru à l’automne 2001, a été enregistré les 30, 31 octobre et 1er novembre 2000 au Studio Bearsville à Woodstock. Ronnie Earl y joue avec Luther "Guitar Jr" Johnson sur "All Your Love" de Magic Sam et "Bad Boy" d’Eddie Taylor, avec Kim Wilson ("Rock Me Baby", "Last Night" et "Blue and Lonesome") associé à James Cotton ("Mighty Fine Boogie", "One More Mile" et "No More"), avec la chanteuse Irma Thomas ("I’ll Take Care Of You/Lonely Avenue" et "New Vietnam Blues") qui fait ressortir une sensibilité extrême. Coup de chapeau au pianiste David Maxwell sur "Marie", composition d’ Otis Spann. Une conclusion un peu abrupte du CD sur un mini morceau de Magic Sam : "Looking Good". Ronnie Earl, refais nous des réunions d’amis aussi bien réussies. Bravo !

Jean-Marcel Laroy