The John Fahey Tribute Album



Revenge of Blind Joe Death

Universal Music Jazz ref 723 004 8

Le premier titre, Sunflower River Blues, interprété par Dave Miller, seul à la guitare, donne le ton à cet album hommage dédié à John Fahey, l'un des tout premiers solistes qui interprétèrent dans les années 60 une musique purement instrumentale sur une guitare acoustique munie de cordes métalliques (jouée en finger picking). Dans la même lignée, je vous recommande l'excellent St Louis Blues interprété par Michael Gulezian, et The Alligator Walks Sideways On Sunday, joué par Alex de Grassi. Il se dégage de ces premiers morceaux et des suivants, une énergie touchante et intense, alors même que la guitare est quasi le seul instrument présent sur la majorité des titres de l'album. Sorte d'exception à la règle, le sixième titre, Dance Of The Inhabitants Of The Palace Of King Philipp XIV Of Spain (rien que ça…), avec la présence de batterie, gratte électrique et harmonica, pour un morceau diablement relevé, avant que David Doucet ne reprenne le flambeau avec une superbe interprétation de Sun Gonna Shine On My Mardi. Pour ma part, j'ai longuement hésité avant de vous faire jaillir un titre de ces 20 plages, dont je me dois de souligner la qualité du son, et de vous recommander ce Joe Kirby Blues que je me repasse en boucle : un morceau limpide et qui saura accompagner vos longues soirées au clair de lune, la tête dans les étoiles, allongé dans ces champs dans lesquels adorait se balader John Fahey. Il aurait eu 68 ans cette année.

Frankie Bluesy Pfeiffer