Boney Fields
&
The Bone´s Project

We Play the Blues
http://www.boneyfields.com

Une date qui fera date ! Le 24 avril 2006. Est-ce un concert ? Mieux que ça, la sortie du 3ième album de Boney Fields We Play the Blues. Un événement. Je vous présente d'abord les participants à ce super moment de musique : Jean-Jacques Milteau, Lucky Peterson, Fred Wesley. Mais également deux invités surprise, en la personne de Corey Harris, pour un titre acoustique All Stars réunissant Boney et tous les autres invités (à l´exception de Fred Wesley), et Miss Martha High, choriste attitrée de James Brown pendant plus de 30 ans, qui aujourd´hui elle œuvre avec Maceo Parker, quand elle ne se produit pas sous sa propre formation. Du beau monde, n'est-ce pas ? Boney nous a habitués à une musique de fête, puissante. Ce nouvel album garde cette énergie de joie de vivre bien sûr, mais nous apporte en plus une subtilité, une légèreté. C'est une invitation à un cocktail dont voici la recette : un doigt de Blues, de Jazz, de Funky, de R&B (l'original) et de Soul, vous secouez délicatement, et vous dégustez, en fermant les yeux. Mais, que cela ne vous empêche pas de danser, car tout vous y invite. Un Blues festif, qui s'étire jusqu'à la Funk avec Fred Wesley, qui emprunte au Rhythm & Blues avec Lucky Peterson, qui s'acoquine façon Soul avec la diva Martha High, en passant, avec Corey Harris, il flirte façon Blues acoustique et lorgne du côté Jazz-Funk le temps d'un instrumental décapant… Un grand moment !

Alan Blues'Angel


Boney Fields
&
The Bone's Project

Red Wolf

On the Corner - Distribution Nocturne

www.boneyfields.com

Né à Chicago en 58, issu d'une famille de musiciens qui se produisaient dans les églises ou dans les bars (tous les chemins se rejoignent !), à 12 ans il souffle pour la première fois dans une trompette, 34 ans plus tard, après avoir accompagné les plus grands (J. Johnson, A. Collins, B. Guy, L. Peterson, M. Parker, L.M. Comb, L. Allison qui devient son mentor, etc.), Boney subjugué par Paris et une parisienne en particulier… font qu'il pose ses valises. C'est avec cette parisienne, Nadège Dumas, sa compagne et saxophoniste du groupe, qu'ils créent ensemble le Bone's Project. Depuis plus de 5 ans, Boney Fields et ses compères nous font vibrer au son d'un style qui lui est propre et qui n'a pas besoin d'étiquettes sclérosantes. Si il est vrai que la Funky lui permet d'exprimer sa joie de vivre, l'écoute de ce second album Red Wolf m'a comblé. La richesse des genres, jazzy, R&B, funky, blues Chicago, s'exprime grâce à un groove en titane, une rythmique sans faille, des riffs cuivresques puissants, le growl des solos de trompette de Boney, les envolées de guitares, les claviers harmoniquement délirants. Pas vraiment classable, pour notre grand bonheur ! Boney s'abreuve à l'essence même du blues, l'enrichit et nous donne l'impression d'être sur une planète ou seule la musique serait réalité. Pour les musicos en mal d'arrangement ce cd est une merveilleuse bible. Une info pour être branché, pourquoi Boney ? Parce que notre ami était très longiligne (osseux), maintenant vous savez tout.

Alain Aimar