Jay Gordon

6 Strings Outlaw

Dixiefrog

Jay Gordon, l'ami du regretté Albert Collins, est de retour. Ce forcené de la six corde, propose un blues sur amplifié et hurleur. Toujours hanté par les fantômes de Johnny Winter et de Rory Gallagher, ce fou furieux présente un boogie qui rend aussi timbré qu'un desperado ayant avalé une boutanche de Jack Daniels. Onze titres enregistrés pour cet album, dont dix compositions personnelles. Formé d'un trio (guitare, basse, batterie) tout l'ensemble déménage un max, et encore déménage est faible. Petite anecdote : un de ses batteurs s'appelle Johnny Walker. Sur cet album, 3 blues sont au programme, et une reprise du célèbre The Sky Is Crying.
Cet album est réservé aux Bikers, Desperados, Outlaws, bref, aux fondus des 6 cordes.
Nota : Dangerous for your health. Les 2 dernières citations ne sont pas de moi, mais sont directement imprimées sur la pochette.
Pour conclure, il faut vraiment aimer le boogie et le blues rock pur et dur pour adhérer à cet album. A ne conseiller qu'aux amateurs du genre.

André Perronnet