Cathy Jean

Marshall Road Apocalypse

Cathy Jean Productions

Tout a commencé par les commentaires salaces des collègues de la rédaction de Blues Magazine. Nous étions le 8 mars 2002, journée de la Femme mais leurs propos n’étaient pas mesurés et je ne suis pas une femme. Il faut bien reconnaître que la pochette de ce CD baptisé " Marshall Road Apocalypse " de Cathy Jean offre une caricature de pacotille de la péripathéticienne siliconnée fleurant le toc et la pornographie de bazar. Les photos à l’intérieur du livret sont de même tonneau, prises bondage et vue sur les fesses offertes crûment de la dame en string. Les apparences sont encore une fois, trompeuses . Car stupéfaction, le disque révèle dès le premier morceau " Your One And Only " ; un blues, un duel plutôt, entre guitares endiablées et harmonica plaintif.

Plus loin, " The Kids From Glen Burnie " parle d’un fantôme qui revient toutes les nuits depuis des années, d’une maison hantée, d’un démon dans l’escalier et de sang qui remplace le jus d’orange sur du jazz traversé par une trompette qui pleure. Le blues revient, électrique, puis acoustique et électrique à nouveau. Ce qui prend aux tripes est la voix. La voix de Cathy Jean est un compromis entre celles d’une Kim Carnes devenue rockeuse et d’une Bonnie Tyler reconvertie au blues. Emouvante, râpeuse d’une femme qui a trop avalé les volutes des fumées âcres des arrières salles de bistrots crasseux . Une femme qui a roulé sa bosse, qui a vécu de ses expériences qui l’ont transformée ici en chanteuse, guitariste, auteur-compositrice ( tout est signé d’elle sauf le quinzième et dernier morceau qu’elle a écrit en collaboration avec son guitariste Keith Stafford et son bassiste Wade Matthews ), productrice, graphiste, designer, directrice artistique (elle assume donc la paternité et la responsabilité des photos) et même distributrice. La pochette de ce CD ne correspond en rien avec son contenu. Pourquoi une telle pochette d’ailleurs ? Par provoc’ délibérée mais alors gratuite ? En tout cas, pas vendeur pour un rond. Engluée dans le puritanisme ricain comme dans nos clichés franchouillards. Il serait dommage de s’arrèter à cela. Candye Kane n’a-t-elle pas débuté sa carrière artistique comme actrice porno ? Ne vous arrêtez pas à la photo, ouvrez le boîtier, vous ne serez pas déçu du voyage .

Cathy Jean Productions - P.O Box 7371 - Baltimore MD 21227 USA - Phone (410) 242.7742

Fax (410) 242.8729 - www.cathyjean.com - cathyjean@cathyjean.com

Claude Dannic.