The JW-Jones Blues Band



Kissing in 29 days

Northern Blues Music - NBM0035

Le talent ne se négocie pas, vous l'avez ou vous ne l'avez pas. Ce talent, JW Jones le possède, incontestablement. Dès le premier titre, Kissing in 29 Days, et du haut de ses 25 balais, le canadien beau gosse vous scotche sur place, vous offrant un disque bourré d'un Chicago Blues du meilleur cru, avec juste ce qu'il faut de clins d'œil au Jazz, via une exceptionnelle section de cuivres dans laquelle on retrouve, entre autres, le grand David Fathead Newman, accompagnateur de Ray Charles pendant près de douze ans. C'est vous dire le son et le niveau de cet album-là, qui fait suite à un premier opus couronné, en son temps, par un Toronto's Mapple Blues Award. La voix du crooner de service est assurée, force le respect, soutenue par un trio de choc avec Nathan James à la basse, Geoff Dave aux claviers et Artie Makris aux fûts,… ces mêmes fûts, que JW lâcha il y des années, en découvrant le grand BB King sur scène, pour se consacrer à la six cordes, et avec talent, indiscutablement. Pour ceux qui aiment le Chicago Blues, Kissing in 29 Days deviendra très rapidement l'un des indispensables de cette année Blues.

Frankie Bluesy Pfeiffer