Eric Lindell



Change In The Weather

Nocturne

S'il est vrai que ce californien ne se singularise pas particulièrement par son jeu de guitare, qui reste néanmoins plus qu'honorable, reconnaissons pourtant au garçon, une voix fabuleuse et parfaitement adaptée aux ballades bluesy dont il nous honore dans ce nouvel album. En d'autres temps, cela aurait sans nul doute fait chalouper et chavirer bon nombre de jeunes filles au cœur sensible. Ne parlions-nous pas alors de slow de l'été, par exemple ? C'est d'ailleurs un disque qu'il est difficile d'étiqueter Blues ou Jazz, tant les mélodies aux rythmes intemporels semblent ne jamais vouloir vieillir. Citons Give It Time, Feel Like I Do ou All Alone, dont la section de cuivres nous rappelle Otis Redding et d'autres artistes de Rhythm & Blues de nos vertes années. Une voix qui suggère un peu aussi le José Féliciano, d'il y a quelque temps. Et en voilà un qui savait chanter ma foi ! Le guitariste a su s'entourer de musiciens talentueux, Ivan Neville des Neville Brother ou de Harold Brown de War. Quatorze morceaux qui font passer un superbe moment, où détente et quiétude règnent en parfaites maîtresses !

Dominique Boulay