Mighty Mo Rodgers



Redneck Blues

Dixifrog

Et voilà la troisième pierre posée de l'édifice que Mighty Mo Rodgers veut édifier en hommage au Blues, à son histoire et à celle de son peuple. Il avait débuté son œuvre encyclopédique, par un premier disque intitulé Blues Is My Wailin' Wall qui relatait des faits remontant au commerce triangulaire et à l'arrivée sur le nouveau continent. Il continua avec le CD Red White and Blues, dont le titre évoquait la bannière étoilée et les désillusions qui se cachent derrière… Et aujourd'hui, il ouvre le troisième chapitre : Redneck Blues du surnom que l'on donne aux blancs défavorisés, qui eux aussi sont légion dans le sud. Précisons tout de suite, que la totalité de cet historique de la musique afro américaine se fera en douze albums… Présenté de façon très soignée, nous sommes en possession d'un véritable précis sur le sujet traité. Paroles des chansons, iconographie et explications ne manquent pas. La musique est comme toujours chez Mighty Mo Rodgers de très bonne qualité, et indissociable de la signification des textes. Du prophète Nicodemus à Katrina en passant par la Sainte Trinité d'une certaine République américaine : les gangs, les flingues et la testostérone, cet album est fondamental pour tous ceux pour qui toute la musique qu'ils aiment, vient de là…

Dominique Boulay