Kelly Joe Phelps

Tap the red cane whirlwind

Rykodisc/Naïve

Pour s'écarter un peu du blues, voici le dernier album de Kelly Joe Phelps. Un live acoustique en solo, tout en finesse, plus folk que blues, mais après tout comme la musique est de très bonne qualité, les étiquettes on s'en fou. Kelly Joe Phelps fait planer une ambiance feutrée tout au long de l'album avec seulement deux reprises, Hard time killin' floor de Skip James et I am the light of the world de Reverend Gary Davis. Plus l'écoute avance et plus c'est doux, interrompue par quelques applaudissements, puis ça repart pour de longues minutes. Pas un seul titre ne descendra sous la barre des six minutes, et pourtant il n'y a pas de longues phrases noyées de notes, non juste des ballades qui coulent tranquillement. Donc, pour mieux faire passer la chaleur, quoi de mieux que le dernier album tout frais de Kelly Joe Phelps ?

Stéphane Biset