Purple Cat



Beat It Out

Autoproduit

www.purplecat.fr

J'étais prévenu pourtant. Sur la tranche du boîtier et en couv y'avait bien encore une fois de précisé Purple Cat and His Primitive Electric Blues, mais je me suis une nouvelle fois fait piéger comme un bleu dès le premier titre, All Money Gone : le trio de la South-East of France se la joue punchy, mais avec un son que l'on croirait saisi dans un de ces vieux studios équipés des premiers magnétos à bande et dans lesquels se marraient de jeunes bluesmen aux noms encore peu connus,… Hooker,… Morganfield ; un Morganfield dont le trio reprend d'ailleurs I Want You To Love Me avec panache. Les 12 titres de l'album sont un beau mélange de reprises et de compos, dont 4 signées Charles Malnuit, un batteur à la frappe délicate et discrète, mais terriblement efficace à la fois. Quant aux deux autres compères, y'a que du bon à signaler : la voix de René Perrier est grave comme je les aime, profonde, chaude comme un tisonnier sorti du feu et son jeu d'harmo est direct, brut de fonderie, percutant, tandis que Guitar Ray, qui a succédé à Jean-Louis Azard (ref. leur premier CD de fin 2006, Blue Petunia), vous fait frissonner avec son jeu de gratte bien ciselé et vintage à souhait : fermez les yeux, écoutez, et vous chercherez encore à comprendre comment un tel trio (et sans bassiste) peut vous envoyer un tel son. Repassez-vous Ice Man Blues, Primitive Blues ou Beat It Out et vous verrez que le rythme vous prendra le pied, vous gagnera de partout, car le secret de Purple Cat est là : vous faire vibrer et vous faire bouger, vous faire partager ce plaisir de jouer le Blues, et de l'écouter. Des esprits chagrins vous diront qu'avec la technologie moderne ils auraient pu…, moi je leur réponds qu'ici vous avez de l'authentique, du spontané et du bon, du très bon car rien ne vaut l'authentique, ce qui finalement vous touche là, au cœur, et vous fait aimer un artiste ou un groupe. Moi, j'aime, j'aime beaucoup, et que vive le vintage Blues tel que joué par Purple Cat !

Frankie Bluesy Pfeiffer