The Rolling Stones

Abiggerbang - EMI Music

Parce qu'ils viennent de là, qu'ils viennent du Blues, rien d'anormal à ce que l'envie d'écrire quelques mots sur le dernier CD des Rolling Stones Abiggerbang nous aie pris à la gorge. D'autant plus que, rarement, album des Pierres Qui Roulent n'a côtoyé le Blues de si près, et ce, pas seulement parce qu'un morceau Backofmyhand sonne très bleu. Sur chaque ouvrage discographique, on a en effet, l'habitude de trouver un ou deux morceaux de ce type. Mais l'utilisation de la guitare slide par Ron Wood ou Mick Jagger, est plus inhabituelle (quatre morceaux sur seize). On peut, d'ailleurs, noter que l'ancien guitariste des Faces s'est particulièrement montré efficace cette fois ci. Ce nième disque me semble d'une modernité redoutable. Photo de couverture très sobre : image où chacun des musiciens apparaît dans la pénombre occasionnée par une explosion de lumière au centre. Faux reflet de chaque personnage dans ce qui pourrait être une table de verre… fioles, un chandelier, un réveil, nous sommes loin de l'orgie beggarsbanquetienne. Les paroles, à l'intérieur d'un livret, lui aussi très austère. Aucun artifice ne vient interférer avec les textes et la liste des musiciens qui jouent sur chaque morceau. Un long CD en studio, plus de soixante minutes, ce qui n'était pas arrivé depuis sept ans….et une pochette sur laquelle tout est écrit en minuscules, un peu comme si nous étions en train de tchacher sur le net. L'agencement des chansons est parfait. Rocks et morceaux rythmés, à la manière spécifique des Stones alternent avec ballades et mélodies plus calmes. Nous avons même droit à deux plages sur lesquelles c'est Keith Richards qui chante. (Il n'y en a, souvent qu'une seule), Thisplaceisempty et Infamy. Même les préoccupations de nos compositeurs préférés restent les mêmes ! Les femmes et les peines de coeur qu'elles nous font subir, une petite incursion dans le social, les " block of flats " de Rainfalldown nous rappelle l'atmosphère suggérée par Factory Girl, c'est dire ! Le Drivingtoofast nous suggère le Black Limousine et une violente diatribe contre le président des Etats Unis. Cela est plus étonnant, nous ne les connaissions pas trop genre militant. Mais à contexte exceptionnel, engagement exceptionnel ! Pour conclure, un nouveau CD du plus vieux groupe de Rock'n'Roll du monde qui nous évoque un peu tous leurs précédents albums mais qui est néanmoins leur nouvelle production. On fredonne déjà de nombreux tubes du groupe, il nous faut apprendre rapidement les nouveaux contenus dans ce disque là !

Dominique Boulay