Beverly Jo Scott

Cut and Run-Live

Dixiefrog

Quel changement entre cet album Live datant du tour 2004 et le précédent Divine Rebel ! On pourrait penser que ce n'est pas la même personne. Pourtant Beverly est bien toujours là, avec sa voix toujours aussi exceptionnelle. Mais le changement vient dans la matière de ce double Cd : du rock, parfois du hard rock. Pourtant, cela démarre tout doucement avec O'Desire, puis, on prend une claque, une vraie bonne claque, Light That Torch superbe. Vraiment tout le double Cd est comme cela, un mélange de moments calmes qui précèdent la foudre de Miss Beverly. Ne l'ayant jamais vue sur scène, je ne m'attendais pas à une débauche d'énergie aussi revigorante. Elle parle avec son public, toujours dans un très bon français, habitant en Belgique. Le groupe est composé de Bruno de Neuter à la basse, de Marcus Buzz Weymaere à la batterie, de Paul Van Bruystegem à la guitare, et de Gaelle Mievis au backing vocals et percussions. Retenons quelques chansons : Le Sud de Nino ferrer, La Poupée Qui Fait Non de Polnareff, ou encore Mona Lisa Klaxon d'Higelin, et pour le must Sublime Guérison avec Paul Personne en guest. Bravo aux ingénieurs du son qui ont retranscrit sur pistes ce qu'ils avaient entendu sur scène. Pour la bonne bouche écoutez Pocket Change ça le fait, et même très bien. Un Cd indispensable pour les fans de Janis, Barbara et Patti réunis.

André Perronnet


Beverly Jo Scott

Divine Rebel

Dixiefrog

La voix exceptionnelle de Beverly, s'envole aujourd'hui vers des sonorités folk, soul et blues. Pour son nouvel album, cette grande dame, native du Sud profond en Alabama, à préparé un mélange de genre plutôt cool où l'on retrouve toute la qualité de ses écritures. Pas moins de 10 titres sur les 12, que composent cet album, sont de la dame, et quels morceaux. On ne peut pas considérer que ce CD soit un disque de blues, mais l'ensemble sonne joliment folk, et de plus sur une composition Sublime Guérison. Paul Personne chante et joue en invité surprise. Comme à son habitude, Beverly est capable de passer de l'anglais au français sans aucun problème. On peut décrire la musique de Beverly comme un subtil mélange de folk et de soul. Elle nous fait penser à un carrefour entre Janis Joplin et Patti Smith, avec du Johnny Mitchell.
L'ensemble de ce CD est à écouter décontracté allongé sur un sofa avec sa copine dans un environnement soft.
Sur cet album on notera la présence de Bruno de Neuter à la basse, Marc Weymaere à la batterie, TTP à la guitare, dobro, et mandoline, Michel Gudanski au keyboards.
Un très bon album que ce Divine Rebel, mais pas si rebelle que cela.

André Perronnet