Sir Oliver Mally's Blues Distillery



Bulletproof

ATS Records - CD-0533

www.ats-records.com
www.sir-oliver.com

J'avais eu un sourire ironique en découvrant le nom du bonhomme : un bluesman, et autrichien, qui se surnomme 'Sir', fallait oser, surtout vu le plateau international offert. Avant même d'ouvrir le livret je glisse le CD dans le lecteur, intrigué, prêt à lui coller une étiquette d'arrogant playboy, car il a une belle tronche, en plus, le garçon. Premier titre, Like A Bullet From A Gun : putain d'intro, avec dobro, batterie, percus, puis six cordes brûlante ; la voix s'impose, en double piste, avec voix claire en premier plan et voix grave en écho, comme un de ces mortels coups de griffes qui confirme que le lion est bien le roi de la jungle. Le final est aussi bon que l'intro, alors je m'en remets une couche, replay immédiat, avant de laisser filer les 11 titres suivants, tous compositions maison, sans aucune reprise. Le bonhomme est non seulement un bon chanteur et un excellent guitariste, mais il sait aussi s'entourer, avec un grand Walter Kreinz à la basse, un Willy Hackl sur vitaminé aux fûts, et un impressionnant Raphael Wressing aux claviers dont le feeling et le doigté sur Bad Dream vous feront dire immédiatement 'il me le faut'. Sans aucun doute LE titre incontournable de l'album, et pour moi l'un des plus beaux morceaux, si ce n'est LE plus beau entendu en ce début d'année. Les soli de 'Sir' Oliver sur fond de nappes et soli de claviers signés Raphael sont monstrueux de sensations. Sept minutes et quelques d'émotion, qui vous prennent là, à l'âme. Après un tel morceau, le reste de l'album vous semblera presque un ton au dessous alors que des titres comme Small Town Hustler, Aliens Broke My Toilet Seat, 100% musical, ou Meet Me At The Station sont de l'acier bleu le plus trempé. Le dernier des douze titres, qui clos l'album en toute intimité en acoustique, finit de vous craquer pour ce 'Sir' là. Respect, Monsieur !

Frankie Bluesy Pfeiffer