Byther Smith

Throw Away The Book

Black & Tan


Encore du Chicago Blues ! Oui, mais de l'excellente musique bleue. Après plus de quarante années passées à jouer du blues et à produire des albums chez Razor Records ou Bullseye Records, le sieur Byther Smith se rappelle à nous en nous livrant sa nouvelle production, sa deuxième galette (C'est le mois de l'Epiphanie.) chez Black & Tan, dix septième de leur jeune catalogue. Je dois dire que la qualité de sa musique est inversement proportionnelle à son caractère antipathique ( cf l'interview de Jean - Marcel Laroy, Blues Magazine n° 28) car ce qu'il nous propose avec son combo composé de quatre musiciens hollandais, claviers, batterie, guitare et guitare basse, ce n'est que de la très bonne musique ! Shuffles, envolées guitaristiques et morceaux fort bien rythmés vont nous accompagner pendant plus de cinquante minutes. Huit compositions personnelles de BS où alternent plages rapides et plages lentes, deux morceaux co-écrits avec d'autres musiciens et deux reprises, l'une de Jimmie Dawkins et l'autre de Willie Dixon. Rien à jeter, c'est étonnant de voir ce que des professionnels peuvent réaliser en trois jours, le temps passé dans le studio Cortez.
L'artiste se permet même de réinterpréter des compositions jouées en d'autres temps, 1988
Running To New Orléans, The Man Wants Me Dead, Love Me Like I Love You, et tout cela est pourtant étonnamment contemporain.

Dominique Boulay