Steamboat



Columbus Stockade Blues

Autoproduit / Steamboat Music
CD disponible sur : http://steamboatmusic.no-ip.org

Il y a comme cela des jours où vous ne remarquez rien de spécial au milieu de la pile des CD à chroniquer : normal, la pochette est classique, voire banale avec trois musiciens au sourire propre à faire valoir une marque de dentifrice. Le nom du groupe ne vous dit rien, et il est écrit dans une typo à faire bondir les moins doués des maquettistes, mais vous glissez tout de même la galette argentée dans le lecteur en vous demandant bien ce que ce trio va tenter de vous faire digérer. Et là, c'est la baffe. Vous tendez une oreille attentive : mais c'est bien sûr, aurait dit l'inspecteur Colombo, c'est Proud Mary en version acoustique, dans un mélange bluesy et country qui vous incite à appuyer immédiatement le morceau terminé sur replay (réécouter, en bon français, mais comme mon lecteur est de marque anglaise…). Et là, c'est trop bon : vous allez vous chercher une bière et vous appréciez les 14 titres en vous balançant dans votre rockin' chair. Il fait beau, l'été est en avance et vous tenez là, entre vos mains, l'un des albums découvertes de l'année. Une bonne partie des titres proposés sont des arrangements maison de morceaux traditionnels, comme cette excellente version de The Lark In The Morning, ou ce Columbus Stockade Blues qui donne son titre à l'album, mais je ne saurais que vous recommander My Babe, cette interprétation toute en finesse de Willie Dixon, et cette surprenante version bluesy du non moins célèbre Hound Dog que le King Elvis Presley vous balançait façon sex-rock. Autre bijou de derrière les fagots, ce Mercedes Benz signé Janis Joplin et auquel le trio insuffle une musicalité très perso, bourrée de respect envers la Diva. En fait, ces lascars sont cool et ça fait du bien par où ça passe. Le trio ne paye pas de mine, mais l'équation mathématique 1+1+1=3 fonctionne à merveille et le résultat brille comme une pépite. Indiscutablement l'un de mes grands coups de cœur de cette année !

Frankie Bluesy Pfeiffer