Sweet Daddy Cool Breeze


Back For More
SDCB55555

Sweet Daddy Cool Breeze existe depuis 14 ans maintenant. Voilà le combo new-yorkais de retour pour plus encore. Rien que du neuf dans ce 4e album, maîtrisé, tonique, varié, mais pas d'une originalité renversante. Juste quelques biscuits pour passer un bon moment en terrain familier. Dans les galops d'un swing rondement cravaché, SDCB fait rouler de la ballade No More Tears, du bon vieux Rock'n'Roll Lets Rock, du Blues Rock Blues Is Fun, quelques apostrophes à Louis Prima Too High To Drive, et même quelques titres au Blues presque intact Likin Stik. La voix est lisse, agile, et l'harmonica joue dans la même tessiture, gouleyant, le trémolo tempéré. Derrière Wally Greany (chant-harmo) : Eddy Humber (basse), Barry Easton (batterie), Mark Easton (guitare). Tout a l'air bien servi et le disque tourne rond. Alors pourquoi sort-on de table avec une légère appétence ? Peut-être une exécution trop formelle et chiche en surprises. Sommes-nous trop gâtés ? Les musiciens qu'on enregistre aujourd'hui atteignent un niveau de perfection tel que, si leur disque ne présente que le mérite d'être simplement irréprochable, ça ne suffit plus. Il manque la petite lézarde qui rendrait l'ensemble attachant. Cette étincelle qui transforme le savoir-faire en esprit.

Christian Casoni.