Ten Years After



Roadworks

Cela faisait déjà quelque temps que nous attendions impatiemment la naissance de ces formidables petits jumeaux… Depuis le mardi 3 février 2004, exactement, soir où le groupe se produisait au New Morning et depuis le 20 novembre de la même année où la formation offrait un show d'une très grande qualité aux spectateurs du Festival Blues de Traverse de Cléon… Depuis, ils n'ont fait que s'améliorer et c'est ce que ce double album nous démontre, aujourd'hui. Sur les quinze morceaux qui constituent le double " LP ", de nombreux morceaux ont, certes, des résonances qui viennent de très loin : Hear Me Calling, Good Morning Little Schoolgirl, The Hobbit, Love Like A Man, I'm Going Home ou Choo Choo Mama, par exemple, mais pour les puristes mélomanes, nous reconnaîtrons, quand même, qu'ils sonnent autrement, puisque Alvin Lee, leader charismatique du groupe originel, jouait sur une Gibson ES 335 et que le nouveau guitariste n'utilise, lui, que des Fender Stratocaster.
Certes, l'ancien joueur de six cordes avait, également, une superbe voix qui collait impeccablement à ses riffs… Alors qu'il va, peut être, falloir attendre encore un petit peu pour que celle de Joe Gouch mûrisse… Mais peu importe ! Puisqu'il s'agit de la renaissance de la formation, dépêchons-nous d'ajouter qu'ils constituent une formidable " Machine de Scène ", et que les nouvelles compositions ne détonnent pas par rapport aux anciennes… Joe Gouch, le jeune nouveau, est un pur virtuose de la guitare rock blues ! Ajoutons pour finir, que la section rythmique, guitare basse, batterie, Léo Lyons et Ric Lee, atteint une puissance époustouflante, et que nous n'avions jamais aussi bien apprécié la dextérité de Chick Churchill.

Dominique Boulay