Integrale Sister

Rosetta Tharpe


Volume 4 (1951-1953)

Frémeaux & Associés

Déjà le quatrième (double) volume de l'intégrale de Soeur Rosetta, avec, comme toujours, une recherche minutieuse de documents, dont sa cérémonie de mariage, qui vaut plus par le côté historique que musical. De ce dernier côté justement, le premier CD est moins excitant, avec seulement quelques morceaux qui remuent bien. En revanche, le deuxième, qui couvre la période où Rosetta enregistra avec des musiciens Country, dont Grady Martin à la guitare, est plus chargé, avec des morceaux qui sonnent très Hillbilly bop ou Country, comme Come Unto Me, Have a Little Talk With Jesus, When I First Sought The Lord Changes, In The Garden, Let's Get It On ou I'll Meet You Over Yonder, ainsi que quelques autres morceaux qui balancent bien et la version de Crying In The Chapel qui inspira Elvis. On se répète, mais Frémeaux fait vraiment du superbe travail.

Bernard Boyat


Complete Sister

Rosetta Tharpe

Volume 3 - 1947-1951

Frémeaux & Associés

Mis à part Rock me et That's All les 2 titres enregistrés en 38 lors du fameux concert From Spirituals To Swing en compagnie d'Albert Ammons qui figuraient dans le coffret Vanguard en hommage à cet événement historique, ce 3ième volume de l'intégrale de la swinguante sister est consacré à cette période charnière de sa carrière, qui vit sa suprématie concurrencée par la notoriété croissante de Mahalia Jackson et l'essor des quartettes vocaux. Suivant cet air du temps, Rosetta Tharpe s'entoura des Dependable Boys, puis des Rosettes. Dans ce contexte, elle interpréta 2 Noëls, alors en vogue, une concession commerciale sans doute. Avec le recul, ces morceaux ne resteront pas parmi ses faces les plus mémorables, à contrario de celles avec ses complices préférés, la chanteuse Marie Knight et le pianiste Sammy Price que l'on retrouve, avec plaisir, sur plusieurs titres. A cette époque, Sister Tharpe était parfois accompagnée par le trio de James Roots, au style de jeu en deçà du boogie plein de punch de Price. A ses côtés, Larry Johnson apparaît à l'orgue. Cette anthologie révèle aussi, quelques pépites retrouvées auprès de collectionneurs, notamment des duos émouvants de Rosetta avec sa mère, Katie Bell Nubin ou la séance clandestine de L.A. avec Marie, sous le pseudonyme commun de Sister Katty. A la fin de son livret, Jean Buzelin nous met l'eau à la bouche avec l'annonce d'un 4ième volume de l'intégrale de la bouillante guitariste et chanteuse de gospel blues.

Monique Pouget