Napoleon Washington



Homegrown

Mosaïc Music Distribution

Décidément, les petits suisses ont le vent en poupe en ce qui concerne le Blues. Après Philipp Fankhauser, voilà Napoléon Washington qui nous offre son second album Homegrown. C'est un slider et vous savez déjà, que tout ce qui concerne, entre autres, les guitares National Dobro, et autres bottleneck trouvent toujours grâce à mes oreilles. Voilà ce qui s'appelle être subjectif ! Et pourtant cela ne sonne pas toujours très Blues, mais une voix originale, les sonorités de la guitare et les accompagnements font de cet album quelque chose que l'on aime beaucoup écouter. Sur les treize morceaux, N.W en a écrit douze. Ce qui fait de ce disque une véritable composition personnelle originale. Je ne peux qu'inviter les lecteurs à écouter ce disque même si celui-ci n'est pas sur les tempos habituels. Il a le mérite d'aller défricher de nouveaux domaines. Et il est toujours stimulant de se retrouver dans de nouvelles ambiances.

Dominique Boulay


Napoleon Washington

Hotel Bravo

Sépia



Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir Napoleon Washington sur scène, mais tous les comptes-rendus de ses concerts font état de prestations remarquables. Rien d'étonnant à l'écoute du premier CD de ce Suisse, excellent de bout en bout. Quatorze compositions (en anglais) et une reprise d'Alvin Youngblood sur lesquelles Napoleon Washington est au chant et à la slide (sur guitare à résonateur), dans un style qu'il maîtrise parfaitement. Basse, harmonica et percussions viennent enrichir l'ensemble par des arrangements inspirés, une choriste ajoutant sur trois morceaux une touche envoûtante. À la fois ancré dans la tradition et original (jusque dans la production : il a été enregistré en extérieur sous un pont), Hotel Bravo est une vraie réussite, à découvrir d'urgence.

Benoit Chanal