Leslie West



Blue Me

Hyena

www.mascot provogue.com

Leslie, pas vraiment un nouveau, un rapide tour d'horizon : il débute avec les Vagrams, et puis, il se dit qu'à 24 ans, il pourrait se faire un petit album solo, Leslie West Moutain, produit par Felix Pappalardi, vous ne connaissez pas ? Allez à l'info, vous comprendrez mieux… Histoire de se faire la main, il joue à Woodstock, ça aurait pu être le même soir qu'Hendrix, mais ce n'était que partie remise, car il fera un bœuf avec lui, au club The Ungano's. Déjà, Leslie s'imposait comme un guitariste au jeu présent, le genre qui vous booste en quelques secondes. En 1970, avec son ami Corky Laing, ils enregistrent Moutain Climbing, dont le titre Mississippi Queen est la preuve incontestable du talent de LW. Et les succès s'enchaînent, il se fait des petits bouts de chemin avec les Who, Jagger, etc… Tout ceci nous amène à Blue Me, dernière création de notre ami, qui nous prouve une fois de plus, qu'il n'est pas de la génération des 2 de tension, ça blues sans équivoque, ça sature, mais pas genre lessiveuse, chaque phrasé est construit et équilibré, la voix destroy à souhait, il est vrai que je ne vois pas un soprano se caler sur ses riffs, et pourtant, c'est là que l'on pourrait reprendre un peu de délicatesse dans un monde de brute : le piano ou plutôt le pianiste, j'ai nommé, Brian Mitchell. Je parlais d'équilibre, je confirme, comment faire puissant et léger ? Il sait le faire, écoutez Summertime vous comprendrez mieux. Le groupe est parfaitement homogène. Les titres ! Un petit coup de nostalgie avec Hit The Road Jack, et pour finir du Rock avec Green River. Un conseil, si vous roulez de nuit, c'est le CD qu'il vous faut, moi j'adore.

Alan Blues'Angel