Big Joe Williams

Baby Please Don't Go

Frémeaux



Eternel bourlingueur, Big Joe Williams a su transcrire dans sa musique son instinct de liberté (je n'ai jamais obéi qu'à moi-même). Cette compilation qui couvre la première partie de sa carrière en témoigne. Si le style est clairement ancré dans le Delta blues, on y sent des influences variées, fruit des rencontres d'une vie vagabonde commencée à l'âge de neuf ans ! On y retrouve bien sûr son grand classique Baby Please Don't Go dans 3 versions différentes (auxquelles ont peut ajouter Don't you leave me now), deux reprises de Sleepy John Estes et une de Charlie Patton. Mais le coffret fait surtout la part belle (25 titres) à sa collaboration avec Sonny Boy Williamson avec lequel s'établit une complicité musicale renouvelée à chaque morceau. On ne peut parler de dialogue entre les deux musiciens : ils parlent en même temps. Le chant de Big Joe est doublé par l'harmonica de Sonny Boy qui joue presque comme un deuxième chanteur, ce qui donne à l'ensemble une puissance rare. Le choix du dernier titre : She Left Me A Mule qui marque la fin du succès de Big Joe Williams auprès du public noir montre la cohérence de cette rétrospective dont le livret permettra en outre de découvrir ou mieux connaître un personnage haut en couleurs, digne d'un récit de Kerouac.

Benoit Chanal