Johnny Winter



Rockin' Bluesman

Music Avenue

Music Avenue, une Société basée en Belgique, ressort plusieurs compilations d'artistes de Blues. Voilà, sur ma platine tourne Johnny Winter. Pour les amoureux de cet artiste, c'est sa période initiale, datant des années 60, début 70. Pour ceux, qui ne connaissent pas cette période, c'est assez intéressant. 18 titres composent cet album, on peut ressortir Prodigal Son de Winter, ou la reprise de Robert Johnson Thirty-Two, Twenty Blues, ou encore Out Of Sight de Willie Dixon. Rien de bien neuf sous le soleil, mais une bonne petite compilation pour se rappeler que Johnny Winter, c'était aussi cela. Music Avenue est distribué en France par Dam Music Tél. : 01 60 65 31 00.

André Perronne


Johnny Winter

I'm A Bluesman

Virgin Records

I'm A Bluesman, c'est par ce titre que commence le nouvel album de Johnny Winter. On pensait le bluesman malade et à l'article de la mort, et bien je peux vous le dire, le soixantenaire a de la ressource, au moins pour créer un très bel album. Comme dirait un de mes confrères, notre guitar-heros n'a pas poussé son dernier Blues, entouré des musiciens qui jouent avec lui sur scène : James Montgomery à l'harmonica, Scot Spray à la basse, Wayne June à la batterie, ainsi que le guitariste rythmique Paul Nelson. Le répertoire texan et traditionnel à la fois met en valeur des compositions contemporaines, dont trois de Paul Nelson et deux de Johnny Winter. Le jeu de guitare est toujours là, et ceux ayant vu un vieillard au bout du rouleau au festival de Montereau seront surpris par la créativité de l'œuvre. Bien sûr la voix paraît moins assurée que par le passé, mais cela faisait douze ans que l'on attendait un album studio, et le résultat est à la hauteur de l'attente. Pour les fans, les vrais, précipitez-vous sur cet album, je ne vous ferais pas une description de chaque titre, cela serait superflus, car tous méritent l'écoute. Pour tous les autres, prenez le temps d'écouter un papy faisant de la résistance, il mérite beaucoup de respect pour tout ce qu'il a fait et ce qu'il fera encore. Bravo Monsieur Winter et à la prochaine.

André Perronnet