Led Zeppelin

How the West was Won

Atlantic


Le 27 mai 2003 restera sans doute dans l'histoire musicale, comme le jour où a soudain ressurgi un groupe mythique que l'on croyait à jamais disparu dans les profondeurs du néant. Certes, la nouvelle aurait pu être meilleure, si le groupe avait décidé de se reformer. Mais l'un de ses membres ayant disparu, sacrifié trop jeune sur l'hôtel des héros du Rock'n'Roll, cela est impossible.
Par contre, ces Dieux de l'Olympe ont laissé de nombreuses traces sonores et visuelles de leur passage sur terre. C'est donc une infime partie de ces poussières d'étoiles qui nous sont restituées sous forme d'un triple CD et d'un double DVD. Led Zeppelin dans la fleur de l'âge et dans toute sa démesure. Si après ce que j'ai vu, le double DVD est à acheter les yeux fermés (Ouvrez les quand même pour les regarder…), le triple CD n'est pas estampillé coup de cœur ou indispensable à cause, à mon sens, des trois morceaux dont la durée excède largement le raisonnable pour un disque. Ce qui est acceptable dans le contexte d'un concert, l'est bien moins dans celui d'un disque.
Excepté ces petites fautes de goût dues à Jimmy Page, le reste est du très grand Led Zeppelin, et les fans de toujours comme ceux qui les ont découverts depuis, ne manqueront pas de prendre leur pied.

Patrick Guillemin