Près d’un quart de siècle après sa disparition, Lucille Spann ne repose plus dans une sépulture anonyme.
Lucille Spann est l’épouse du célèbre pianiste de Chicago blues Otis Spann avec qui elle s’est produite dans les années soixante. Née Mahalia Lucille Jenkins le 23 juin 1938 à Bolton dans le Mississippi, elle chante dans la chorale de son église durant son enfance et migre avec sa famille à Chicago en 1952. Elle continue d’y pratiquer le Gospel et travaille comme barmaid.

Elle rencontre Otis Spann qui en fait sa chanteuse et l’épouse en 1969. Durant les années soixante, elle se produit donc avec Otis Spann et enregistre notamment plusieurs titres avec Muddy Waters et Luther Allison. Après le décès d’Otis Spann en 1970, elle continue d’enregistrer avec Mighty Jo Young. Elle grave deux 45 tours sans grand succès, puis en 1974 elle enregistre un splendide album chez Bluesway, Cry before I go, qui est devenu un objet de collection puisqu’il n’a jamais été réédité. En 1975, faute d’engagements suffisants, elle met un terme à sa carrière musicale et retourne dans le Mississippi à Vicksburg où elle décède le 2 août 1994 à l’âge de 56 ans. Elle est inhumée dans un emplacement anonyme, qui ne l’est plus depuis juillet 2017, grâce à la Killer Blues Headstone Project, une association qui y a déposé une pierre tombale, comme elle l’a déjà fait pour plus de 80 artistes de Blues disparus.