Eddie C. Campbell n’est pas quelqu’un de connu du grand public, au contraire du milieu du Blues à Chicago où il a mené, depuis les années cinquante, une carrière d’auteur-compositeur et guitariste pendant des décennies.
Eddy C. Campbell est né dans le Mississippi à Ducan le 6 mai 1939. À 6 ans, il migre avec sa famille à Chicago. À 12 ans, grâce à sa maman qui l’emmène au 1125 Club, il découvre Muddy Waters.

À l’adolescence il joue dans l’orchestre de Luther Allison, et un peu plus tard dans celui de Little Walter. En même temps, Eddie C. Campbell a des talents de boxeur et il remporte 16 combats d’affilée dans la catégorie des poids lourds. Un combat avait même été programmé entre lui et Cassius Clay en 1959, mais un accident de moto lors duquel il se brisa la jambe mit un terme à sa carrière de boxeur. En 1963, il devient leader du groupe de Jimmy Reed, et joue ensuite avec les stars du Chicago Blues Willie Dixon et Koko Taylor. Il publie son 1er 33 tour The King of The Jungle, en 1977. Dans les années quatre-vingt, il s’installe en Europe et joue beaucoup en Allemagne et aux Pays-Bas. Il retourne aux USA en 1992 et publie différents albums dont le dernier Spider Eating Preacher, édité chez Delmark en 2012, a été nominé au Blues Music Awards en 2013. La même année, lors d’une tournée en Allemagne, il est sujet à une attaque qui le laisse partiellement paralysé. Par la suite il peut chanter et jouer encore de l’harmonica, mais il ne peut plus jouer de guitare. Eddie C. Campbell est décédé d’une crise cardiaque le 20 novembre 2018. Il avait 79 ans.

Eddy C Campbell3