Ne a Boston le 15 mai 1937, sous le nom de Richard Antony Monsourt, Dick Dale déménage avec sa famille en 1954 à Los Angeles où il devient vite un fan de surf et de guitare électrique. D’origine libanaise du côté de son père, il est un des premiers guitaristes à mélanger Rythm&Blues, country et gammes orientales dans son jeu par lequel il essaie aussi de reproduire, grâce à une forte réverbération, le son des vagues qui le fascine lorsqu’il surfe .

Il se lie d’amitié avec le fabricant de guitares Leo Fender avec qui il développe un ampli surpuissant doté d’une cage de réverbération à ressort, l’ampli Dual Showman. Son style particulier, baptisé le Surf Guitar, fait fureur à la fin des années 50 dans la région de Los Angeles. Ce style inspirera les Beach Boy qui éditeront leur titre Surfin quelques mois après le Let’s Go Trippin de Dick Dale paru en 1961 qui est considéré aujourd’hui comme le 1er titre de Surf Guitar. Le succès de Dick Dale s’estompe après l’arrivée du British Invasion en 1964 sur les ondes, et Dick Dale atteint d’un cancer du côlon se met en marge du show-biz afin de se soigner. Il se blesse à la jambe en surfant dans les années 1970 et la pollution provoque une infection que ses assurances refuseront de prendre en charge. Il reprend donc les tournées dans les années 1980 afin de couvrir les frais médicaux. La version de Dick Dale d’un morceau d’origine grecque, Miserlou, enregistrée en 1962 est sélectionnée par Quentin Tarantino comme bande-son du film Pulp Fiction en 1994. Ceci relancera un peu sa carrière, sans pour autant le remettre sur le devant de la scène, le style Surf Rock étant passé de mode. Dick Dale continue de se produire sur scène, en se tournant plus vers le son Rock. Sa tournée prévoyait des dates jusqu’en novembre 2019. Il est décédé le 16 mars 2019 en Californie où il était traité pour des problèmes cardiaques et rénaux. Il avait 81 ans.

Dick Dale2


Miserlou 1963

Miserlou Chicago 08/08/2017

Dick Dale à l’emission TV  Ed Sullivan Show 1963