Gregg Allman en 1975 ©DR

Gregg Allman et son frère Duane ont fondé en 1969 l’Allman Brothers Band, le groupe mythique qui a marqué dans les années soixante-dix l’émergence du Rock sudiste empreint de Blues. 

De santé déclinante, Gregg Allman avait annulé en mars 2017 une série de concerts programmés, et sa dernière apparition sur scène remonte à octobre 2016.

Gregg Allman vient au monde le 8 décembre 1947 à Nashville, un peu plus d’un an après son frère Duane né le 20 novembre 1946. En 1949 leur père est assassiné, et les deux bambins sont élevés par leur mère qui ne se remariera jamais jusqu’à son décès en 2015.

Ils grandissent dans un orphelinat militaire ou Gregg, plutôt dépressif, est protégé par son frère aîné. Gregg et Duane sont initiés à la guitare par un voisin de leur grand-mère et sont emballés par un concert en 1960, à Nashville où se produisent Jackie Wilson au côté d’Otis Redding, B.B. King et Patti Labelle. À l’adolescence, les deux frères participent à plusieurs groupes et, après diverses expériences, Duane décide de fonder un nouveau groupe composé de deux guitaristes (Duane Allman et Dickey Betts), de deux batteurs (Butch Trucks et Jaimoe), d’un bassiste (Berry Oakley) et propose à Gregg de le rejoindre pour tenir les claviers et l’orgue. Ainsi naît en 1969 le célèbre Allman Brothers Band. Malheureusement, Duane décède lors d’un accident de moto en 1971. Les musiciens décident de continuer le groupe mais, en 1973, le bassiste du groupe Berry Oakley décède lui aussi dans les mêmes circonstances. Le groupe se maintient néanmoins avec un nouveau bassiste, Lamar Williams, et enregistre deux disques. Le groupe se sépare en 1975 suite à des dissensions consécutives aux problèmes avec la justice d’un des agents de sécurité du groupe pour des histoires de drogue. Gregg continue sa carrière en solo et forme le Gregg Allman Band. Il épouse la chanteuse de pop musique Cher avec qui il fait des tournées. Leurs relations conflictuelles font la une des magazines People jusqu’à leur séparation en 1978. L’Allman Brothers Band se reforme alors, chacun des membres dispersés ayant des soucis financiers à résoudre. Deux nouveaux disques sont enregistrés, mais les problèmes d’addiction de Gregg restant encore présents et le groupe éclate de nouveau en 1982. Entre 1982 et 1990 Gregg, toujours confronté à ses problèmes de drogue et d’alcool, tourne tant bien que mal et enregistre des disques au succès mitigé. En 1989, l’Allman Brothers Band se reforme pour fêter son 20ème anniversaire, et l’apport du guitariste Warren Haynes et du pianiste Johnny Neel redynamise la formation. L’Allman Brochers Band tourne alors intensément de nouveau à partir de 1990. Il reconquiert son public et enregistre deux disques studios : Shades of Two Worlds (1992) et Where It All Begins (1994). Le groupe est introduit au Rock Hall of Fame en 1995 puis il reçoit, en 1996, un Grammy Awards pour son titre Jessica. En 1999, en prévision de la tournée du 30ème anniversaire de l’Allman Brothers Band, le batteur Butch Trucks demande à son neveu, le guitariste Dereck Trucks, de rejoindre le groupe pour remplacer le guitariste Jack Pearson qui décline la tournée suite à des problèmes d’audition. Ceci conduit à des tensions avec Dickey Betts, et la tournée aura lieu sans lui. Warren Haynes, qui avait quitté entre-temps le groupe, le réintègre en 2001 et sa collaboration avec Gregg conduit au dernier disque studio du groupe enregistré en 2003, Hittin' the Note. Les années qui suivent sont occupées par des tournées qui rassemblent jusqu’à 20.000 spectateurs par concerts et se terminent par un concert du 40éme anniversaire au Beacon Theater de Broadway. En 2007, Gregg est affecté d’une hépatite C contractée lors d’un tatouage à cause d’une aiguille mal nettoyée. S’en suivent des problèmes de santé récurrents durant les années qui suivent. Le dernier concert du Allman Brothers Band est donné en 2014 et le groupe est définitivement dissout. Gregg Allman poursuit ensuite à son rythme une carrière solo et enregistre son dernier disque Southern Blood en 2017. L’organiste, considéré comme un des meilleurs chanteurs Blues blanc est décédé d’un cancer du foie le 27 mai 2017 à 69 ans.

©DR