Lonnie Brooks, voit le jour le 18 décembre 1933 sous le nom de Lee Baker Jr. À Dubuisson en Louisiane. Il apprend le banjo avec son grand-père, mais ne songe pas à vivre de la musique avant son déménagement au début des années 1950 à Port Arthur au Texas.Il y assiste aux concerts de Clarence "Gatemouth" Brown, T-Bone Walker et B.B. King, et pense alors se faire un peu d’argent en jouant la musique. Clifton Chenier, qui entend Brooks jouer sous un porche lui propose de rejoindre son groupe.

Il commence ensuite une carrière solo sous le nom de Guitar Jr, et enregistre plusieurs disques pour le label Goldband de Lake Charles. Il migre à Chicago dans les années soixante et adopte alors son nom de scène définitif. Il tourne dans les clubs, et accompagne d’autres artistes comme Jimmy Reed pour qui il joue de la guitare en 1961 sur le double album Jimmy Reed at Carnegie Hall. En 1969, Lonnie Brooks enregistre son premier disque Broke an’ Hungry pour Capitol Records. En 1974 il participe à une tournée multi-artistes en Europe et enregistre pour le label français Black and Blues, l’album Sweet Home Chicago. Il est remarqué à son retour aux USA par Bruce Iglauer d’Alligator, qui publie quatre de ses compositions dans la compilation Living Chicago Blues de 1978, puis en 1979 l’album complet Bayou Lightning qui remporte un prix au festival de jazz de Montreux de 1980. Hot Shot suivra en 1983, puis Wound Up Tight en 1986 sur lequel son plus illustre fan, Johnny Winter, jouera de la guitare. Le plus grand succès commercial de Lonnie Brooks restera Roadhouse Rules paru en 1996, avec son style particulier mélangeant Chicago blues, Louisiana blues et rhythm and blues.

Lonnie Brooks est décédé le 1er avril 2017. Il avait 83 ans.