News

 

Cette page rassemble les informations sur le Blues recueillies sur Internet ou transmises à BLUES Magazine. Elles sont affichées par ordre chronologiques de parution. Les archives rassemblent les principales informations recueillies.

Les dates de manifestation font l'objet d'une page spécifique accessible en utilisant le lien du menu situé dans la colonne droite. 

 

 

La prison qui apparaît au tout début du film The Blues Brochers lorsqu’Elwood (Dan Aykroyd) attend son frère Jake (John Belushi) libéré, a été détruite partiellement par un incendie le 29 mai 2017.

Cette prison construite en 1858 a accueilli jusqu’à plus de 1300 prisonniers jusqu’en 2002, date à laquelle elle a été fermée car devenue trop vétuste. Depuis, grâce au film Blues Brothers et aussi à la série américaine « Prison Break » qui y a aussi été tournée, elle était devenue un point de passage touristique de Chicago.

Gregg Allman et son frère Duane ont fondé en 1969 l’Allman Brothers Band, le groupe mythique qui a marqué dans les années soixante-dix l’émergence du Rock sudiste empreint de Blues. 

De santé déclinante, Gregg Allman avait annulé en mars 2017 une série de concerts programmés, et sa dernière apparition sur scène remonte à octobre 2016.

Gregg Allman vient au monde le 8 décembre 1947 à Nashville, un peu plus d’un an après son frère Duane né le 20 novembre 1946. En 1949 leur père est assassiné, et les deux bambins sont élevés par leur mère qui ne se remariera jamais jusqu’à son décès en 2015.

Casey Jones a enregistré avec des géants du Chicago Blues comme Muddy Waters et Howlin Wolf. Il s’est aussi produit avec Willie Dixon, Otis Rush, Magic Sam. Il a également participé aux enregistrements pour Alligator Records sur 5 Albums d’Albert Collins, 3 de Johnny Winter et aussi pour Lonnie Brooks. Il participait régulièrement au Chicago Blues Festival et accompagnait tous les week-ends depuis une vingtaine d’années les artistes qui passaient au célèbre club de Chicago Blues, le Kingston Mines. Casey Jones, né le 26 juillet 1939 dans le Mississippi est arrivé à l’âge de 13 ans, avec sa sœur aînée, à Chicago. Lors d’une interview, il avait expliqué qu’en 1956, après sa première prestation à la batterie pour laquelle il avait touché 5 $, il s’était senti très riche...

Casey Jones est décédé le 3 mais 2017 des suites d’un cancer. Il avait 77 ans.

The SHARPEES-Stacy Johnson à gaucheStacy Johnson, compositeur, chanteur de Blues et de Soul a grandi à St Louis, bercé par le Gospel, la Soul et le Blues. Il a contribué dans les années soixante avec son groupe, The Sharpees, à l’émergence du style spécifique du Rythm& Blues de la ville de St Louis. Il avait tourné au début des années soixante avec Ike et Tina Turner, avec qui il enregistra en 1964 Consider Yourself. En 1966, il avait enregistré un album solo, I Stand Alone, puis avait enregistré comme chanteur sur le premier album solo du pianiste Johnnie Johnson en 1982. Durant les 40 dernières années, Stacy Johnson avait surtout écumé les clubs de la région de St Louis. Il est décédé le 11 mai 2017 d’un cancer à l’âge de 72 ans.

La cérémonie de remise des Blues Music Awards organisée par la BLUES Foundation s’est tenue le 11 mai à Memphis. Les grands gagnants ont été cette année Bobby Rush à qui avait été déjà attribué en début d’année un Grammmy Award, Curtis Salgado qui a obtenu une distinction dans trois catégories différentes, Kenny Neal vainqueur dans 2 catégories, et Joe Bonamassa.

Les vainqueurs de chacune des différentes catégories de la compétition sont les suivants : 

Le père de Boogie Chilen, Boom Boom et One Bourbon, One Scotch, One beer, disparu le 21 juin 2001 est né , selon son site officiel, en 1917 mais la date reste controversée et d’autres sources évoquent 1912.. Il aurait donc eu 100 ans cette année. À cette occasion, le Grammy Museum et le groupe Concord Music ont annoncé une série d’événements commémoratifs pour rendre hommage au guitariste de Détroit. Parmi ceux-ci, des expositions au Grammy Museum de Cleveland puis de Los Angeles, et l’édition par Concord Music d’un coffret de 100 titres dont certains jamais édités

Lonnie Brooks, voit le jour le 18 décembre 1933 sous le nom de Lee Baker Jr. À Dubuisson en Louisiane. Il apprend le banjo avec son grand-père, mais ne songe pas à vivre de la musique avant son déménagement au début des années 1950 à Port Arthur au Texas.Il y assiste aux concerts de Clarence "Gatemouth" Brown, T-Bone Walker et B.B. King, et pense alors se faire un peu d’argent en jouant la musique. Clifton Chenier, qui entend Brooks jouer sous un porche lui propose de rejoindre son groupe.

S’il n’a pas été le tout premier à jouer le Rock & Roll, Chuck Berry a été néanmoins un des principaux architectes de l’évolution de la musique noir américaine en mélangeant la guitare Country, le Blues et Rythm & Blues. Il a été aussi un des rares musiciens à pouvoir se produire partout sur la planète en recrutant au pied levé des musiciens locaux pour l’accompagner, tant son répertoire avec des titres comme Johnny B. Goode, Maybellene, Roll Over Beethoven, Rock and Roll Music et Back in the U.S.A. est mondialement connu.