News

 

Cette page rassemble les informations sur le Blues recueillies sur Internet ou transmises à BLUES Magazine. Elles sont affichées par ordre chronologiques de parution. Les archives rassemblent les principales informations recueillies.

Les dates de manifestation font l'objet d'une page spécifique accessible en utilisant le lien du menu situé dans la colonne droite. 

 

 

L.T. McGee, né le 7 juillet 1945 à Lexington dans le Mississippi, arrive avec ses parents à Chicago pour fréquenter l’école élémentaire. Il devient plus tard leader du groupe Blaze dans les années 1980 et fonde son groupe les Homewreckers en 2003. Habitué de Maxwell Street et du Chicago Blues, L.T. McGee était apprécié du public pour ses shows. Il avait gravé plusieurs disques dont le plus connu, Shadow on the Wall, en 1999. L.T. McGee est décédé d’une crise cardiaque à son domicile le 29 juin 2016.

Le célèbre guitariste de Jazz de Trinidad et Tobago est décédé le 26 juillet 2016.

Pendant la 2e guerre mondiale, F. Coleman, guitariste autodidacte, anime les soirées mondaines de l’île où sont stationnés de nombreux soldats américains. Il quitte son pays natal en 1945 pour aller à Londres, et accompagne régulièrement sur la BBC des artistes comme Teny Benett,  Lena Horn. Son talent le conduit à jouer au club huppé « Les Ambassadeurs ». Il retourne à Trinidad et Tobago en 1960 où il doit se refaire une place parmi les musiciens locaux. Spécialiste des accords impossibles, il connaît par cœur plus de 900 morceaux, mais ne sait connaît pas le solfège. Comparé parfois à Django Reinhardt, Fitzroy Coleman est décédé  à l’âge de 93 ans.

Le guitariste de Led Zeppelin est en bisbille avec ses voisins dans le quartier de Holland Park à Londres. Jimmy page habite depuis 1972 un manoir de style gothique classé. Robbie Williams, le célèbre chanteur, a acheté dans ce quartier très chic, en 2013, la propriété mitoyenne du manoir. Robbie Williams a engagé en 2015 des travaux de rénovation d’une telle ampleur  (11 heures de travail par jour pendant plus d’un an…) qu’il s’est lui-même proclamé le « Voisin d’enfer ». Jimmy Page a fait valoir que ces travaux risquaient d’ébranler sa demeure classée et Robbie William a été obligé de revoir à la baisse ses ambitions. Malheureusement, de l’autre côté du manoir de Jimmy Page, un nouveau voisin fortuné vient de s’installer et a programmé lui aussi de gros travaux. Jimmy page a engagé une nouvelle procédure pour protéger sa demeure des vibrations néfastes

Le Po Monkey est un des derniers Juke Joint en activité qui subsiste dans l’état du Mississippi (la silhouette stylisée de la petite maison qui illustre régulièrement la rubrique des brèves de BLUES Mag est la sienne…). Cette maison rudimentaire perdue au milieu des champs près de Merigold est la résidence d’un fermier nommé Willie Seaberry qui, en 1961, l’a ouverte au public local tous les jeudi soirs pour y écouter du blues.

Wayne Jackson, né le 24 novembre 1941, a joué dans l’orchestre maison de Stax Records. On peut donc l’entendre sur multiple tubes d’Otis Redding, d’Isaac Haynes, Wilson Pickett et d’Al Greens. Il a aussi accompagné de très nombreux artistes comme BB King, Luther Allison, Robert Cray, U2, Gary Moore, Sting, Aretha franklin. Il a créé avec le saxophoniste Andrew Love, The Memphis Horn qui a donné la signature des cuivres du son Stax. Wayne Jackson est décédé d’une attaque cardiaque le 21 juin 2016. Il avait 74 ans.

Le pianiste de Rock In Roll qui a longtemps accompagné Chuck Berry vient de recevoir, à titre posthume, la Médaille d’Or du Congrés. C’est la plus grande distinction civile accordée aux personnes qui ont eu une influence sur l’histoire et la culture américaine. Ce qui a motivé cette distinction n’est pas son influence musicale et apport au Rock &Roll, mais son service sous les drapeaux dans les Marines pendant la 2e guerre mondiale.

Scotty Moore est né le 27 décembre 1931 et commence la guitare à 8 ans. Il grandit à Gadsden au nord-est de Memphis. Au retour de son service passé au japon dans la marine, il s’offre en 1952 une Gibson ES-295, et va voir Sam Phillips le propriétaire du studio Sun à Memphis. Impressionné par son talent, Sam Phillips fait enregistrer Scotty Moore de la musique country avec les Doug Poindexter’s Starlite Ranglers, et les deux hommes se lient d’amitié. Un jour que Sam Phillips et sa secrétaire Marion Keisker prenaient un verre avec Scotty Moore, Marion insiste pour que Sam rencontre un jeune homme qui était passé au studio.

Accusé d’avoir piqué le riff de StairWay To Heaven à un groupe Californien (voir brèves N°81 de Blues Mag), Jimmy page et Robert Plant sont venus en personne à l’audience provoquée par le juge. Avant de composer Stairway to Heaven, Jimmy Page a affirmé n’avoir jamais entendu le titre de Spirit, Taurus, à qui il aurait été volé le riff, mais a reconnu avoir retrouvé dans sa collection de 4300 disques, une copie du disque de Spirit sans se souvenir comment il se l’était procuré. De leur côté les avocats de Spirit ont tenté d’apporter des preuves que les deux groupes ont participé en commun à des festivals lors desquels Spirit à joué Taurus en présence de Led Zeppelin. Les arguments de ces derniers n’ont pas dû être convaincants car, après délibération, un jury a considéré qu’il n’y avait pas de plagiat de la part de Led Zeppelin.