News

 

Cette page rassemble les informations sur le Blues recueillies sur Internet ou transmises à BLUES Magazine. Elles sont affichées par ordre chronologiques de parution. Les archives rassemblent les principales informations recueillies.

Les dates de manifestation font l'objet d'une page spécifique accessible en utilisant le lien du menu situé dans la colonne droite. 

 

 

Alger Texas Alexander, un des pères du Texas Blues, qui était incapable de jouer un instrument, mais qui était un chanteur compositeur hors pair, est décédé dans la pauvreté le 16 avril 1954. Il avait enregistré une soixantaine de morceaux entre 1927 et 1934 pour Okeh record, dont Rising Sun en 1928, considéré comme la plus ancienne version gravée du slow blues popularisé par les Animals, House of Rising Sun. Cette pierre commémorative d’une valeur de 1200$ a été mise en place sur la tombe de l’artiste, 62 après sa disparition,  au cimetière  de Long Street dans le comté de Montgomery, grâce à la Montgomery County Historical Commission et à de généreux donateurs.

Les touristes amateurs de blues qui ont la chance d’être allé dans le delta du Mississippi, connaissent les derniers jukes joints historiques de la région, comme le Po Monkey de Merigold ou le Red’s Lounge de Clarksdale. Depuis peu, un nouvel établissement souhaitant renouer avec le genre a vu le jour dans le Mississippi, pas très loin de Clarksdale, dans la ville d’Alligator (Bollivar County).

Le magazine Vanity Fair a rapporté une anecdote vieille de 30 ans : celle d’une altercation entre les Rolling Stones et Donald Trump. En 1989, pour financer l’organisation d’un concert à Atlantic City, les Rollin Stones et leur producteur, Michael Cohl, n’ont trouvé qu’un jeune promoteur immobilier. Il s’agissait de Donald Trump. Le groupe ne souhaitant pas voir son image associée au promoteur avait stipulé dans le contrat que le sponsor ne devrait être dans aucune des publicités pour le concert ni être présent le jour venu …

Le label Italien Frontiers Records avec qui Richard Blackmore, guitariste de Deep Purple et co-auteur du morceau phare du groupe Smoke On The Water, est en contrat, a engagé une poursuite contre le guitariste. La raison invoquée par le label est le peu d’efforts de l’artiste à promouvoir son dernier disque All Our Yesterdays produit par le label. Richie Blackmore aurait décliné des douzaines d’interviews pour différents médias lors de la tournée de promotion, l’été dernier. Le label qui avait avancé 220.000$ à Richie Blackmore en réclame 150.000…

La célèbre chanteuse de jazz de Seattle est décédée. Durant ses 60 ans de carrière, elle s’était produite sur toute la planète et avait reçu plusieurs nominations. Née à Houston en 1928,  elle chante du Gospel à l’église dès l’âge de l’âge de trois ans, et gagne un tremplin local à douze ans. En 1944, son père craignant qu’elle succombe au monde du show-biz du Texas déménage toute la famille  à Seattle, une ville sur la côte ouest en principe paisible.

L’unique et le seul Grammy Museum officiel, autre que celui de Los Angeles, a ouvert ses portes dans le berceau du blues, à Cleveland dans le delta du Mississippi, le 5 mars 2016. Ce projet de 20 millions de dollars a pu voir le jour grâce à la Cleveland Music Foundation, une association à but non lucratif crée en 2011.

Bobby « Top Hat » Davis a joué pendant des décennies dans le quartier de Maxwell Street Market de Chicago. Il a été un ardent défenseur de ce quartier historique de Chicago, avant qu’il ne soit investi par une extension de l’Université de l’Illinois. Bobby Davis est né a Dallas en 1932 et a joué dans divers groupe dans le Sud avant de venir en 1957 à Chicago. Il a joué dès 1959 à Maxwell Street à la station-service située au 14 de Halsted Street durant 7 années. Il animait depuis 24 ans le « Bobby Davis Blues Show » sur CAN TV, une émission mensuelle sur la chaîne de TV diffusée par le câble.

La Velle, est née en 1944 sous le nom de Louise Lavelle McKinnie Duggan. Elle chante le Gospel dès l’âge de 3 ans et commence le piano à 5 ans. Son père joue avec Nat Kin Col et sa maman se produit au Cotton Club, comme chanteuse et danseuse. À l’adolescence, elle s’investit dans la musique classique et commence une carrière dans la musique lyrique. Mais le jazz et le gospel reprennent le dessus.