News

 

Cette page rassemble les informations sur le Blues recueillies sur Internet ou transmises à BLUES Magazine. Elles sont affichées par ordre chronologiques de parution. Les archives rassemblent les principales informations recueillies.

Les dates de manifestation font l'objet d'une page spécifique accessible en utilisant le lien du menu situé dans la colonne droite. 

 

 

Mamie Smith (1883-1946) avait ouvert les portes de l’industrie des enregistrements aux Afro-Américains en enregistrant en 1920 son célèbre Crazy Blues, vendu en un mois à plus de 75.000 exemplaires et en fin de carrière à un peu plus de 1.000.000 au total. Mamie Smith est décédée à Harlem et a été inhumée sans cérémonie au Frederick Douglas Memorial Park de Staten Island à New York où elle reposait anonymement depuis 68 ans. Grâce à une fondation, une pierre tombale commémorative de son influence a été mise en place le 13 septembre dernier à l’emplacement ou repose Mamie Smith.

Robert Dwayne Womack est né le 4 mars 1944 à Cleveland, Ohio, dans une famille très pieuse de musiciens. Il chante dans les années cinquante avec ses 4 frères dans un groupe de gospel, les Curtis Womack & the Womack Brothers, qui signe un contrat avec le label de Sam Cooke en 1960. Entre 1964 et 1990, Bobby Womack enregistre 36 singles, dont Woman’s Gotta Have It, If You Think You Are Lonely Now, Acros 110th Street parmi d’autres, et vend plus de 30 millions d’albums dans sa carrière. Bobby accompagne au chant et comme musiciens d’autres artistes comme Aretha Franklin, King Curtis, Janis Joplin, Ray Charles, et Elvis Presley.

Walter Trout a dû quitter son groupe dont la tournée 2014 continue la participation de son fils, Jon Trout, et celle de Danny Bryant, un autre guitariste (à ne pas confondre avec l’artiste français Dany Brillant). Walter Trout, dont le foie ne fonctionne plus, a assuré pendant plusieurs mois avec courage les représentations malgré son traitement médical, mais a dû arrêter pour se faire hospitaliser en vue d’une greffe du foie. Celle-ci a eu lieu mi-juin, mais des complications postopératoires sont survenues, et ne sont pas encore surmontées.

Jimmy Scott a commencé de chanter en 1940. Il obtient son 1er succès avec Everybody’s Somebody’s Fool en 1950. Avec la malchance qui la poursuivit toute sa vie, son nom n’apparaît même pas sur le disque, le titre étant crédité au leader du groupe de l’époque : Lionel Hampton !

James Victor Scott est né le 17 juillet 1925 à Cleveland dans une famille de 10 enfants, son père travaille sur les chantiers de construction des routes, sa mère joue du piano à l’église. Lorsqu’il a 13 ans, sa maman meurt heurtée par une voiture alors qu’elle essaie de sauver sa fille qui traverse la rue.

John Mayall a livré dans un interview les commentaires sur les 6 principaux enregistrements qui l’ont influencé. Outre Sonny Boy Williamson, Big Maceo, Johnny Griffin, Otis Spann et Eddie Harris, on y trouve aussi Django Reinhart.

John Mayall, 80 ans cette année, confie que l’intégrale de Django Reinhardt &Quintet du Hot Club de France que possédait son père avait bercé sa jeunesse, et l’avait beaucoup marqué par la dextérité du guitariste qui ne jouait qu’avec 2 doigts, et par sa sensibilité…

Cocorico… 

Gregg Allman, producteur de Midnight Rider, un film sur le groupe Allman Brothers, est attaqué en justice par la famille d’une jeune assistante de 27 ans décédée en février dernier lors du tournage. L’équipe tournait une scène sur un pont enjambant une rivière, lorsqu’un train est arrivé, et a percuté un cadre métallique mis en place sur les rails, blessant 6 personnes et tuant Sarah Jones. Il s’avère que l’équipe avait l’autorisation de tourner dans cet endroit, mais n’avait pas l’autorisation cependant d’occuper les voies. Le tournage a été définitivement arrêté. 

Après presque 50 années de silence, la radio de West Memphis va reprendre sa diffusion.

La Station avait permis dès 1947, et jusqu’en 1960, à des artistes de Blues inconnus à l’époque, comme Howling Wolf, Ike Turner, Sonny Boy Williamson et BB King, d’être diffusés dans l’est de l’Arkansas et de devenir des légendes.

Le guitariste du groupe est sur le point de devenir propriétaire en Angleterre d’un domaine dans la région du Somerset où il réside. Offusqué par plusieurs battues qui se sont soldées par un massacre de blaireaux, Brian May s’est porté acquéreur d’une propriété de 270 hectares d’une valeur de 9 millions d’Euros, pour y constituer un havre de paix pour ces innocentes bestioles.