Le guitariste de Chicago Blues qui, comme Muddy Waters ou Howling Wolf, a contribué à moderniser le Blues profond issu du Mississippi dans les années cinquante est décédé à 84 ans.
Otis Rush est né le 29 avril 1935 à Philadelphia dans le Mississippi dans une famille de métayers. Après avoir comme beaucoup d’enfants commencé de crachouiller dans un harmo, il apprend par lui-même les rudiments de la guitare dès l’âge de 8 ans.

 

Il migre en 1949 à Chicago après y avoir rendu visite à une sœur et entendu Muddy Waters et Little Walter dans les clubs. Il trouve un travail dans une aciérie et commence de prendre des cours de guitare avec Reggie Boyd, un musicien local. Sa première apparition publique sous le nom de Little Otis date de 1953. Trois en plus tard, il est le leader d’un trio qui joue au 708 Club et qui impressionne Willie Dixon, découvreur de talents pour le nouveau label Cobra qui lui signe un contrat en 1956. Entre 1956 et 1959, Otis Rush enregistre des titres remarquables comme I can't quit you, baby, All your love, My love will never die, Groaning the blues, Double Trouble... qui, paradoxalement ne se vendent pas très bien. En 1959, après l’assassinat du patron de Cobra, Eli Toscano, Otis Rush suit Willie Dixon et va chez Chess. Il y enregistre entre 1960 et 1962 plusieurs titres édités en singles ( So Many Roads So Many Trains / I'm Satisfied, You Know My Love / I Can't Stop Baby) ou dans une compilation avec Albert King (Door to Door). A partir de 1962, Otis Rush travaille pour différents labels, mais comme il n’est pas bon promoteur de son talent, il a du mal à émerger. En 1966, sa participation à l’American Folk Blues Festival est remarquée, et il participe à plusieurs tournées en Europe et au Japon, mais la malchance continue et le succès tarde à venir. Otis Rush est néanmoins apprécié des musiciens comme Mick Taylor, Eric Clapton.John Mayall et Stevie Ray Vaughan qui donne à son groupe le nom d’un des premiers titres d’Otis Rush (Double Trouble). Lassé, Otis Rush quitte le circuit à la fin des années 1970, pour y revenir au milieu des années quatre-vingt. Il enregistre sporadiquement. Il obtient un Grammy Award en 1999 pour le meilleur album blues avec Any Place I’m Going, et est introduit au Blues Hall Of Fame la même année. En 2003, une attaque cardiaque le laisse handicapé. Il apparaît une dernière fois au Chicago Blues festival de 2016, sur un fauteuil roulant mais toujours avec son chapeau de Cow-Boy. Sa derrière distinction lui a été attribuée en avril 2018 par la Jazz Foundation of pour sa contribution au langage universel de la musique et au monde du Blues. Otis Rush est décédé le 29 septembre 2018.

Otis RUSH1